Le projet scientifique

Le projet d’étude archéo-environnementale du site de Thapsus s’inscrit dans une démarche multiscalaire, scientifique et sociétale.

Problématique

La problématique archéo-environnementale, au cœur du programme est fondée sur deux impératifs : l’étude interdisciplinaire d’une cité portuaire majeure de Méditerranée ; la contribution à la protection et à la valorisation d’un site fragile, placé sous la double menace des activités humaines et de l’évolution du littoral.

La ville antique de Thapsus, dont la fondation est associée à sa fonction de comptoir commercial, tient son identité urbaine de sa position littorale et des activités qui en procèdent – commerce maritime, exploitation des ressources halieutiques, construction navale – dont on ne possède que des indices. Cette spécificité du site induit une approche interdisciplinaire paléoenvironnementale et archéologique, selon des échelles de temps qui peuvent varier.

La singularité littorale et environnementale de Thapsus, ainsi que son histoire millénaire, en font un laboratoire d’étude représentatif des impacts, sur la longue durée, des changements environnementaux et des adaptations des sociétés. La ville s’inscrit en effet dans un milieu marqué par des transformations environnementales rapides qui se manifestent par des évolutions du trait de côte. La variation relative locale du niveau de la mer, estimée à une remontée de quelques dizaines de centimètres depuis l’Antiquité, provoque des inondations ou l’ensablement/envasement de certains secteurs. Ces transformations environnementales affectent la région côtière ainsi que l’arrière-pays marqué par la présence de la sebkha de Moknine dont les mutations sont dépendantes de l’évolution du niveau marin. Ces évolutions ont des conséquences, qu’il conviendra d’identifier, sur les installations humaines et les activités liées à l’exploitation des ressources de ces milieux littoraux.

La démarche archéologique vise à caractériser l’espace urbain, ses limites, son organisation, ses infrastructures littorales et portuaires et ses installations liées à la production et au commerce. Le projet a pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance de l’insertion de la ville dans le tissu des ports du Byzacium. La connexion avec l’arrière-pays, son organisation, sa contribution à l’enrichissement de la cité sont des aspects à développer.

Au-delà de l’intérêt porté à la connaissance archéologique de cette cité, ce projet offre, plus largement, l’opportunité de contribuer à l’analyse historique du réseau portuaire méditerranéen et des connexions qu’il a engendrées, sur le temps long de l’Antiquité et du Haut Moyen Age.

Cette cité portuaire antique majeure de Méditerranée est aujourd’hui en péril face aux destructions déjà accomplies et aux menaces que font peser le développement urbain, agricole et touristique. « Cette invasion lente et silencieuse » dénoncée dans une tribune par l’archéologue H. Ben Younes menace le patrimoine archéologique (« Adieu Thapsus…on t’aimait bien… ! », La Presse de Tunisie, 4 avril 2011 »), rend nécessaire une intervention urgente d’inventaire, d’étude, de préservation et de protection des vestiges de la ville antique avant leur disparition annoncée. Il convient donc de coopérer à une sensibilisation autour des vestiges en proposant des actions de valorisation de l’activité archéologique (visites, publications, site web, etc.).

Les résultats du programme doivent permettre d’établir une carte archéologique prédictive qui deviendra un instrument de gestion pour l’Institut National du Patrimoine tunisien. Cet outil facilitera la protection du patrimoine selon des objectifs scientifiques et avec la perspective de mises en valeur favorables au tourisme culturel.

Axes méthodologiques

Trois axes de recherches méthodologiques interdépendants ont été définis :

  1. l’inventaire et l’étude des données existantes et du cadre topographique.
  2. l’étude paléoenvironnementale et l’analyse de la dynamique physique du littoral.
  3. les prospections géophysiques et les opérations archéologiques.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search